Fabulette: le Piaf, la Vache, le Renard et .... Nous

Publié le 19 Octobre 2010

Le Piaf, la Vache, Le Renard et …. Nous

 

Une historiette  populaire.

Auteur inconnu, mais La Fontaine l'aura ou l'aurait peut-être fabulée de meilleure manière.

 

 

 A trop la lire mal écrite,

L'envie de lui donner un peu de couleurs me prit.

Modeste "refabulation" d'une vérité cruelle,

Hélas toujours trop actuelle.

 

LE PIAF

Moineau-friquet2 

Un ciel chargé d'hiver, couvre un sol dur de gel.

De sombres nuages de neige floconnent et tourbillonnent.

Petit Piaf désespéré. Grand froid lui glace les ailes.

Lance de vent l'abat, grêle tombale: Piaf frissonne.

Petite plume du ciel, est-ce donc là ta fin?

Vers quel abri volais-tu pour garder ta vie?

Tu Cui, Cui, dans la nuit ton adieu aux demains.

Jolis matins, gentils jardins, adieu amis.

 

LA VACHE

 

vache-sauvain1 

Mais… d'où vient ce bruit?

Mais… qui approche ton tombeau?

Quel est ce tintement sur ton corps qui s'endort?

Et ces grands yeux, ce souffle chaud et ces sabots?

Est-ce un signe de vie ou un bonjour de mort?

Ce regard d'amitié et ce geste de pitié:

Un bovin veut t'aider! Malhabile vache laitière

Bousant de tout coté, t'offrant ce qu'elle peut chier.

Surprenant secours et pourtant chaude matière

Qui te réchauffe, te nourrit. Heureux Piaf ravi,

Dans cet excrément qui met fin à tes tourments.

De la vache vint la merde, de la merde vint ta vie.

Heureux volatile, Cui! Cui! Pour narguer le vent,

Merci! Cui! Cui! Regarde ma vache ta bouse chante.

  

LE RENARD

 

Renard 1

Malheureux plumeau! Cesse donc ce joyeux babil,

Tais ton chant, regarde, au loin, au bout de la route…

Le malin, le rusé, le curieux; Vois! … Goupil!...

Chasseur étonné devant une merde enchantée,

Renard affamé, gratouille et te surprend,

Ramassant d'un coup sa faim et sa curiosité.

Adieu Piaf. Goupil s'en va une plume entre les dents.

   

NOUS  

manif retraites

Et vous petits oiseaux perdus, souvenez vous

De la vache, du renard et du moineau

Qui chacun à leur façon ont voulu vous dire ....

 

....En guise de  conclusion traditionnelle,

Appelée parfois Morale de l'Histoire:

 

Que les gens qui vous mettent dans la merde ne sont pas toujours ceux qui vous veulent du mal.

Ceux qui vous en sortent ne vous veulent pas toujours du bien.

Et de toute façon lorsqu'on est dans la merde, on ne chante pas!

 

Mais une autre lecture et une  autre morale à cette histoire

Pourrait être:  

Les âmes charitables qui t'assistent

Ne te rendent pas toujours service.

Il y a toujours un opportuniste de salaud

Qui se tape de tes efforts pour en sortir.

Et de toute façon,  quoique tu fasses quand t'es Piaf tu s'ras toujours emmerdé.

 

Pour ma part,  je reste "Piaf emmerdé"

Et je garde le plaisir de parfois chanter et de pouvoir me regarder!

 

Et toi?.... Piaf, Vache ou Renard?

 

Jean-Pierre B  (1975/2010 Rien ne change)

Rédigé par Jean-Pierre B

Publié dans #Textes

Commenter cet article

Nadège 04/11/2010 16:28


Bah ! allez vache aussi...
Mais chez moi on s'embourbe souvent dans la peinture ;)


ENGI 22/10/2010 18:06


je suis la vache emmerdeuse, j'aime le cui-cui du petit piaf et je dégagerai d'un grand coup de queue le renard imprudent même affamé ...